Nos missions

1) Auprès des enfants victimes et des familles

Nos interventions se déclinent en quelques points forts :

Ecoute : Accueillir la parole de l’enfant sans idée d’investigation, dans le respect de la confidentialité et de la souffrance qu’induit la répétition : « redire c’est revivre ».
L’association est disponible 24h/24h via une écoute téléphonique.

Protection : En cas de révélations, informer immédiatement les autorités administratives ou judiciaires compétentes (CRIP, Procureur) et préserver l’intégrité des personnes contre toute médiatisation et contre toute utilisation de leur souffrance.

Information : Expliquer et définir les étapes pour préparer les personnes à affronter les démarches éventuelles, clarifier les différents dispositifs qui peuvent être mis en œuvre (Aide Sociale à l’Enfance, Justice, Procédures judiciaires).

Accompagnement de l’enfant victime et de sa famille dans les démarches jusqu’à la résolution définitive de la situation.

D’autre part, pour des adultes victimes de sévices pendant l’enfance, l’association peut aussi être un soutien.

2) Auprès des enfants et des adolescents, des professionnels et des futurs professionnels

Il est reconnu que la confidence de l’enfant se produit prioritairement dans l’école, nos interventions portent donc sur :

La prévention, au travers d’interventions dans les établissements scolaires, péri et extra-scolaires, afin de donner aux enfants les outils nécessaires pour identifier la violence et la maltraitance sur eux-mêmes, ou sur l’un de leurs camarades et avoir les bons réflexes.

L’information des professionnels intervenant auprès des enfants, au sujet de leurs obligations, de la conduite à tenir et de la réglementation en vigueur concernant la protection de l’enfance.

La sensibilisation à l’importance du nombre de situations de maltraitance et aux séquelles engendrées, pour éviter la banalisation des faits et apporter une attention aux signes révélateurs.

3) Auprès des collectivités

Alexis DANAN disait « Faire que l’enfant soit comme les monuments des villes, placé sous la responsabilité du public. » et le comité de Perpignan se donne comme missions :

Impulser une dynamique de prévention participative.

Participer aux travaux de réflexion sur tout ce qui concerne les droits de l’enfant et la maltraitance.

Sensibiliser les collectivités sur les possibilités offertes par l’association pour informer leurs personnels, ainsi que les organismes de formation et les différents acteurs de terrain.

^